AXE 2 : Risques et nuisances

D’une manière générale, la municipalité de Torsac souhaite engager une large communication avec les habitants de la commune au sujet des risques et des nuisances en délivrant des informations sur leur localisation, leur importance et les contraintes que  cela impose.

III.1.1.                   Risques naturels liés au retrait et gonflement des sols argileux

·         Limiter le développement de l’urbanisation sur les secteurs sensibles soumis au risque de niveau moyen.

III.1.2.                   Risques naturels liés aux zones inondables des vallées de la Charreau et des Eaux Claires

·         Limiter le développement de l’urbanisation et l’accueil de population nouvelle sur les secteurs soumis à ces risques et à ces nuisances ;

·         Evaluer les modalités envisageables d’évolution du bâti concerné par le risque d’inondation ;

·         Limiter l’imperméabilisation des sols afin de ne pas aggraver le risque ;

·         Mettre en place des dispositifs techniques favorisant l’infiltration des eaux et limitant la vitesse des ruissellements
 (par exemple, par la plantation de haies perpendiculaire au sens d’écoulement des eaux).

III.1.3.                   Risques technologiques liés aux anciens sites et sols pollués

·         Mettre en place une information claire sur les sites et sols pollués connus ;

·         Intégrer les contraintes liées à ces sites.

III.1.4.                Risques technologiques liés au transport de matières dangereuses et aux Installations Classées
 pour la Protection de l’Environnement (ICPE)

·         Limiter l’exposition de biens ou de populations nouvelles aux abords des infrastructures concernées (les canalisations
 de transport  de gaz, la RD674 et l’établissement GAEC de Chamoulard).

III.1.5.                   Risques liés à la circulation routière

·         Limiter la création de nouveaux débouchés sur les routes départementales et sur toutes les portions de voies présentant
 un risque  pour la sécurité des usagers ;

·         Dans les opérations d’aménagement d’ensemble, le regroupement des accès sera obligatoire.

III.1.6.                   Nuisances liées aux activités agricoles

·         Améliorer la coexistence entre le milieu urbain et le milieu agricole (en application du principe de réciprocité) afin de laisser des marges de manœuvres pour le développement des exploitations et pour limiter les effets des nuisances parfois occasionnées ;

·         Respecter les périmètres de vigilance autour des exploitations, à savoir une distance minimale de 100 mètres minimum
 autour des ICPE et des bâtiments pratiquant l’élevage ainsi que 50 mètres minimum pour les exploitations soumises au
 Règlement Sanitaire Départemental (RSD).

III.1.7.                   Autres nuisances

·         Prendre en compte les sources de nuisances sonores liées notamment aux activités artisanales, en limitant le développement de l’urbanisation à proximité de ces espaces ;

·         Réduire l’impact énergétique lié à l’éclairage public en agissant sur l’orientation, la distance des candélabres.